La Korrigane de Concarneau

 

Maintenant que j’ai refermé la « Korrigane de Concarneau », je n’entrerai plus au Musée de la pêche sans jeter un coup d’œil là où son malheureux directeur a été retrouvé assassiné. Quelle bonne idée d’avoir situé cette intrigue policière originale et bien construite dans ces murs vénérables, parmi ces beaux objets austères et tranquilles que nous aimons! Stéphane Jaffrézic s’est très bien documenté et nous arpentons avec lui un Concarneau familier et pourtant différent. Jusqu’au dernier chapitre, nous partageons la perplexité du capitaine Moreau, de la PJ de Quimper, qui sera heureusement assisté par la fille-même de la victime, une Bretonne tenace comme on les aime. Un livre de 270 pages édité chez Alain Bargain que tout Ami du Musée de la pêche se doit d’avoir lu, bien sûr !  

 

Pascal Tocquec